• Non classé

    Les familles et l’institution

    Cet article a pour but de livrer encore une fois de façon brute mon ressenti, je ne juge aucunement…Je relate mon vécu, ce que j’ai pu voir, percevoir pour peut être faire avancer les choses et expliquer pourquoi j’ai choisi de ne plus travailler en institution… Exercer en tant qu’éducatrice spécialisée en institution auprès d’enfants polyhandicapés signifient les accompagner au quotidien, mettre en place des projets de vie. Ce projet se fait en lien avec les familles que nous rencontrons au moins une fois par an et ponctuellement à leur demande ou à la nôtre. Ces familles, au début de la prise en charge de leur enfant dans l’établissement, déposent…

  • Non classé

    Etre une femme

    Après mon dernier article, j’ai envie d’en dire plus sur ce qu’est être une femme aujourd’hui. Petite, mon père me répétait souvent qu’il fallait que je sois belle, gentille et sérieuse, ces 3 mots ont résonné longtemps dans ma tête comme un leitmotiv, une invitation à ne pas le décevoir…L’enfance et l’adolescence se sont passées tant bien que mal avec des hauts, des bas, des agressions envers mon corps, ce corps que je n’aimais pas, qui ne renvoyait pas l’image de la jolie fille qu’il voulait que je sois…Je me suis cachée sous des vêtements trop larges ou osé des couleurs, des styles qui contrastaient avec les autres…Je me suis…

  • Non classé

    Combat de femmes

    Nous rentrons d’un week end en famille et la chanson Etre une femme de Michel Sardou passe à la radio, cette chanson que je ne comprenais pas vraiment quand j’étais petite et sur laquelle je montais le son parce qu’elle était entraînante… Aujourd’hui, je l’entends j’ai envie de hurler, pleurer et bien plus encore. Je suis encore dans l’incompréhension totale face à ces caricatures du « sexe faible », ces femmes qui doivent coucher pour réussir ou qui ne sont qu’objet sexuel, il dit sérieusement « faire bander la France 🤦 » ?! A quel moment a-t-on laissé chanter des hommes si sexistes, si machos qui ont une si piètre opinion de la femme?…

  • Non classé

    Se lancer dans l’auto entreprenariat

    Plus jeune, je voulais être pédiatre, puis psychologue. Je m’imaginais assumer mon cabinet, ma vie de famille, mon couple et avoir du temps pour moi. La petite fille qui rêvait est finalement devenue une adulte raisonnable, qui a voulu rentrer dans des cases pour faire plaisir, pour avoir un métier stable qui semblait lui convenir et pour lequel elle avait passé du temps à étudier, à réfléchir, à se remettre en question. Elle gère son temps entre son travail, ses enfants, et parvient à s’autoriser des sorties en amoureux.Et puis un jour, tout bascule, tout se bouscule, je ne me reconnais plus dans ces cases, j’étouffe dans cette vie bien…

  • Non classé

    Tisser des liens

    S’identifier à ses pairs, faire partie d’un groupe, échanger, écouter…tout cela fait partie des besoins/envies de l’espère humaine. Cependant tisser des liens n’est pas chose simple, encore moins lorsque la société ne nous laisse pas le temps, ne nous donne pas les moyens de le faire. J’ai rencontré nombre de parents lorsque je travaillais en institution auprès d’enfants polyhandicapés, ces parents étaient en souffrance, demandaient de l’aide à demi-mot, du temps pour qu’on les écoute, du temps pour souffler… L’institution ne pouvait que proposer, lorsque c’était possible, d’accueillir leurs enfants plus souvent le we, d’aller consulter une personne extérieure. Cependant, elle ne parvenait pas à mettre en place un soutien,…

  • Non classé

    Le burn out ou quand ton monde s’écroule

    Novembre 2018, la fin de la construction de notre maison, le projet dont nous rêvions depuis tant d’années ; le début dans une nouvelle institution, des contraintes familiales à gérer…beaucoup de choses en tête mais que je gérais, ou que je pensais pouvoir gérer. Depuis quelques jours, je ressens comme une chape de plomb lorsque les portes vitrées de l’institution s’ouvrent devant moi, mon visage sourit instinctivement devant les collègues, je réponds poliment que je vais bien, je fais mon travail en mode automatique sans ressentir aucune joie, aucun défi effectué…mais je me dis que ça va passer. Ce soir je vais chez ma kinésiologue que je vois depuis quelques…